Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
271
promenade dans le vieux québec

naies d’or, d’argent et de cuivre de l’époque, et, au-dessus de la cavité, fut rivée une plaque contenant l’inscription commémorative. Ce monument était l’œuvre d’un capitaine de l’armée anglaise et ne put être fini que grâce à la libéralité du gouverneur, malgré que les citoyens eussent souscrit sept cents livres. C’est le seul monument de sculpture classique qu’il y ait à Québec ; il a la forme d’un obélisque et mesure en tout soixante-deux pieds de hauteur, six pieds sur près de cinq à la base, et au sommet trois pieds sur deux et demi. Le huit septembre 1828, il était complété, et, ce jour là même, le comte Dalhousie, appelé au gouvernement de l’Inde, quittait le Canada. Sur une face du sarcophage se lit l’inscription suivante, dont nous n’essaierons pas de traduire l’expressive et énergique concision ; « Mortem virtus communem, famam historia, posteritas monumentum dedit : » et, sur chaque face latérale, se détache en grosses lettres un seul nom :


Montcalm
Wolfe.



FIN