Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
69
sur les grands lacs

on ne pouvait pas ne pas se mettre au plus tôt en communication directe et rapide avec la grande ligne transcontinentale ; aussi, dès 1886, le chemin de fer primitif, le modeste " Northern ", faisait-il sa trouée franche et entière, à travers tout le territoire de Muskoka, depuis Gravenhurst jusqu’à La Vase, cent douze milles plus loin, où le raccordement s’opérait avec la ligne du Pacifique.

La Vase est à deux cent vingt-six milles au nord de Toronto, et située à l’extrémité du lac Nipissing, sur l’ancienne route des voyageurs du Nord-Ouest. Trente-cinq milles en deçà, sur la nouvelle ligne, on passait à South River, à proximité de la ligne de division des eaux du lac Muskoka et du lac Nipissing ; on s’y trouve à 378 pieds au dessus du premier et à 553 au dessus du second. On voit par là que le faîte des « hautes terres » d’Ontario est dépassé, et qu’on se trouve déjà, au lac Nipissing, sur leur versant septentrional. Notons, en passant, que le lac Nipissing, pour être à 226 milles au nord de Toronto, est encore néanmoins à plus d’un demi-degré au sud de Québec, et que, pour sortir du domaine des terres colonisables, il faudrait pousser à plus de soixante milles au nord, dans