Page:Bulletin de la société géologique de France - 1re série - 3 - 1832-1833.djvu/286

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On dit que les prix de ce dernier sont fort modérés.

— La collection de roches et de fossiles du Vicentin et du Véronais de feu M. Castellini, à Castelgomberto, est encore à vendre ; elle offre beaucoup de doubles, et parmi les poissons de Bolca, il y a un ou deux morceaux uniques ou extrêmement rares.

— Dans la collection de M. Laier, directeur des mines de Raibel, j’ai trouvé quelques fossiles jurassiques des marnes intercalées entre le calcaire des montagnes environnantes, ainsi que des impressions végétales (Voltzia ?) et des poissons à écailles carrées provenant du même gisement.

— Dans la collection de M. l’apothicaire Traunfeld, à Klagenfurt, j’ai vu des fossiles très nombreux d’un dépôt marneux d’eau douce de l’âge du terrain quaternaire ou alluvial ; ce sont, 1° des planorbes (P.) carinata, des lymnées, des valvata (V. spirorbis), et des cyclades : leur gisement est à Kreug à une lieue de Saint-Veit, au nord de Klagenfurt ; 2° des pétrifications d’un calcaire tertiaire de Gutharing et d’Althofen et quelques fossiles intermédiaires (Productus, Encrines. etc.) de l’Illyrie.

— Dans l’hôtel de la direction des mines à Klagenfurt, M. le conseiller Stadler me montra de belles suites de fossiles du dépôt tertiaire de Radeboy en Croatie. On sait qu’il y a dans cette localité une ou deux couches de lignite accompagné de planorbes, lymnées, paludines, anodontes ou cyrènes, au milieu des argiles subapennines, et plus haut viennent des couches marneuses à rognons de soufre amorphe et brunâtre. Ces dernières couches sont séparées par des marnes endurcies offrant beaucoup d’impressions de feuilles de végétaux dicotylédons, d’arbustes de marécages ; il y a aussi des fucoïdes assez semblables à ceux de Bolca, ainsi que des poissons et des insectes diptères ou hyménoptères et voisins des genres Tipule et Bibio. Je vis pour la première fois de cette localité un grand poisson de près d’un pied de long.

Un semblable dépôt de poissons, d’insectes ? et de lignite coquillier existe à Sagor sur la Save.

M. Stadler me donna quelques renseignemens sur ce qu’était devenue la collection importante de feu Wulfen, qui demeurait à Bleiberg. Elle se trouve actuellement chez le comte Turn, à Bleiburg ; mais la partie la plus intéressante, les fossiles à tests nacrés, était restée à Bleiberg pour être estimée par M. Stadler ; or, lorsqu’il arriva, on les avait volés, et probablement ils a ont été vendus sous main. Cette dilapidation est d’autant plus déplorable qu’il n’y a que peu d’échantillons semblables dans les collections de la Carinthie, et que l’on n’en peut