Page:Bulletin du comité historique des arts et monuments, volume 1, 1849.djvu/125

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 107 —

« VI. Puis, la déposant de nouveau sur le support, on y versera une couche d’une dissolution de 1 partie de bromure de potassium et de 40 parties d’eau distillée[1] qu’on laissera dessus pendant un quart d’heure, en ayant bien soin qu’elle en soit toujours couverte.

« VII. Après quoi on lavera l’épreuve à grande eau, et on la séchera entre plusieurs feuilles de papier buvard. Elle sera alors achevée, et pourra donner un nombre considérable d’épreuves positives, après que, pour la rendre plus transparente, on l’aura imbibée de cire, en en râpant une petite quantité sur le papier et la faisant fondre avec un fer à repasser, à travers plusieurs feuilles de papier à lettre, qu’on renouvellera suffisamment, afin d’enlever tout dépôt de cire à la surface de l’épreuve[2].

Du papier positif (d).

« On fera choix, pour cette épreuve, du papier de la plus belle pâte, le plus épais possible et parfaitement glacé.

« VIII. Dans un vase où l’on aura versé une solution de 3 parties d’eau saturée de sel marin, dans 10 parties d’eau distillée[3], on déposera la feuille de papier sur une seule surface et on l’y laissera jusqu’à ce qu’elle s’aplatisse parfaitement sur l’eau (2 ou 3 minutes). On la séchera sur du papier buvard, en passant fortement et à reprise répétée, dans tous les sens, la main sur le dos du papier, renouvelant le papier buvard jusqu’à ce qu’il n’accuse plus aucune humidité fournie par le papier salé.

« IX. Il sera alors déposé sur un autre bain composé d’une solution de 1 partie de nitrate d’argent et de 5 parties d’eau distillée[4] ; on l’y laissera tout le temps qu’exigera l’assèchement, comme il vient d’être dit, d’une seconde feuille de papier, qui aura remplacé la première sur le bain salé ; alors, ôtant celle du bain d’argent, on l’égouttera avec soin par un de ses angles, et on la déposera

  1. 6 gr. bromure de potassium ;
    240 gr. eau distillée.
  2. Pour rendre le papier transparent, M. Martens s’y prend de la manière suivante : il fait fondre de la cire vierge sur une vieille plaque ; il applique dessus l’épreuve par le côté non impressionné, puis, la retirant de suite, il la laisse égoutter devant le feu (c).
  3. 18 gr. eau saturée de sel marin ;
    60 gr. eau distillée.
  4. 6 gr. nitrate d’argent ;
    30 gr. eau distillée.