Page:Bulletin et mémoires de la Société archéologique du département d'Ille-et-Vilaine, volume 8.djvu/293

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 290 —

peler le souvenir d’un personnage breton (l’une haute importance à cette époque, le comte Bran, dont il est souvent fait mention dans les actes du Çartulaire de Redon.

Or, comme dès lors les Bretons, peuple éminemment religieux, avaient déjà depuis longtemps établi la division par-ois« siale dans la région qu’ils avaient précédemment occupée, il y a lieu de supposer qu’en prenant possession de nouveaux pays, ils auront tenu à y implanter les mêmes institutions.

À ce point de vue, la paroisse de Landéan me parait connme un des rares témoins de cet essai de l’organisation religieuse tenté, il y a-neuf cents ans, par un peuple étranger, et dont seuls ils gardent le souvenir.

Elle serait, par conséquent, une des plus anciennes de la contrée, et si nous nous en rapportons a son nom et à Vidéo qu’il exprime, son église aurait même eu sur lesi autres églises de même origine, dans sa circonscription, une prééminence que nous ne voyons pas confirmée par l’histoire. Du reste, la perte de cette prééminence sexpliqtxe aisément par les évènements qui s’accomplirent un demilsiècle plus tard, lorsque les Bretons, refoulés dans leurs anciennes possessions, furent obligés de renoncera Foccupatiozt d’un pays dans lequel le fléau de la guerre avait tout dévasté. Tout porte i1 croire que la primitive église de Latidéau disparut dans ce grand désastre, et lorsqu’un siècle plus tard le calme rétabli permit de procédera la reconstitution des paroisses, elle, recopiera son nom avec l’existence, mais non son ancienne dignité. n

Quoi qu’il en soit, ce n’est que vers le milieu du xn° siècle que l’église de Laudéan fait son apparition dans notre histoire. Elle nous est révélée par la donation que fit un bourgeois de Fougères, nommé Garnier Bool, d’une partie des dîmes de la paroisse qui lui appartenaient au prieuré de

Saint-Sauveur-des-Iaandes. Je me réserve de parler des suites