Page:Burnouf - Dictionnaire classique sanscrit-français.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
इदा idâ
इन्द्र​ indra
— 88 —

disent-ils. Il sort aussi à appeler l’attention sur un mot, sur une pensée. Il se place ordinairt. après ce mot ou cette citation : ayâma, iti brâhmanas allons ! ainsi dirent les brâhmanes. Mais il se place qqf. devant : iti mê matis telle est ma pensée. ‖ M§ 133.

itikaťa a. (kať) qui dit toujours itî, qui rapporte à autrui ce qu’il dit ; peu véridique. — S. f. itikaťâ discours peu digne de foi.

itikaraṇa a. (kṛ) accompagné de iti, tg.

itikartavyatâ f. (kṛ), état d’une chose qui doit être ainsi faite [iti kartavyam sic faciendum est] ; obligation de la faire ; résolution prise.

itikâra a. (kṛ) comme itikaraṇa.

itimâtra a. (mâtra) tel, ayant la mesure dite, la condition ou la qualité convenue.

itiha indéc. avis mutuel ou traditionnel.

itihâsa m. récit des anciens temps ; légende. Les Itihâsas forment le point de départ des épopées sanscrites, etc.

इत्कट​ itkaṭa m. esp. de graminée.

इत्किला itkilâ f. parfum.

इत्थम् itťam adv. ainsi ; comme cela. ‖ Cf. lat. item, autem, etc.

इत्य​ itya pf. de êmi (i).

इत्यर्थम् ityarťam adv. (iti, arťa) c’est pourquoi ; à cause de cela ; ainsi ; donc.

इत्यादि ityâdi adv. (iti, âdi) ainsi d’abord [est-il dit par l’auteur cité].

इत्युक्त​ ityukta n. (vać) Bd. tradition recueillie ; morceau servant de conclusion à un discours ou à un récit antérieur ; recueil de récits et d’explications de la loi.

इत्येव​ ityêva adv. même ainsi.

ityêvam adv. de même façon.

इत्वर​ itwara a. allant, errant ; vagabond. ‖ Misérable, gueux. — S. f. itwarî femme qui court les rues.

इथस् iťas 2p. du. pr. de êmi (i).

इदम् idam a. (sfx. dam) M§ 53. M. ayam, f. iyam, n. idam. Celui-ci, celle-ci, ceci ; opposé à êtat et à êtavat : âha idam ihi il dit ceci : va ; ayam asmi c’est moi, me voici. ‖ Lat. idem.

इदानीम् idânîm adv. (sfx. dânîm) maintenant.

इद्ध​ idďa pp. de inď. ‖ A. clair ; évident, lucide ; subtil, en parlant de l’esprit. — S. n. éclat, lumière, splendeur.

इध्म​ iďma n. (inď) bois à brûler.

इध्ये iďyê ps. de inď.

इन​ ina m. maître, seigneur. Soleil.

इ न्द् i n d ou id. indâmi 1 ; p. indâñćakâra : pp. indita. Gouverner ; tenir le pouvoir.

indidiśê dés. de ind, désirer le pouvoir.

इन्दम्बर​ indambara n. lotus bleu, nymphœa cœrulea, bot.

इन्दिन्दिर​ indindira m. grosse abeille.

इन्दिरा indirâ f. (ind) ép. de Laxmî.

indirâlaya m. (âlaya) le séjour de Laxmî, c-à-d. le lotus, où est née cette déesse.

indirâvara, indivara et indîvara n. le lotus bleu, aimé de Laxmî.

इन्दु indu m. le sôma, Vd. ‖ La lune, nommée Sôma.

indukântâ f. (kânta aimé) nuit.

induj́anaka m. (j́an) le père d’Indu, primitivement le vase appelé Samudra, plus tard l’Océan appelé aussi Samudra.

induj́â f. (j́â) np. de rivière, la narmadâ, auj. Nerbudda.

induputra m. buďa, régent de la planète de Mercure et fils de Sôma.

indub́ṛt m. (b́ṛ) Çiva qui porte le croissant de la lune sur son front, ou qui est porté sur le croissant de la lune.

indumatî î. (sfx. mat) jour de la pleine lune.

induratna n. perle.

indulêḱâ f. (lêḱâ) un doigt c-à-d. un douzième du disque lunaire, astr. ‖ menispernum glabrum ; asclepias acida ou sôma ; ligusticum ajwaen, bot.

induvallî f. asclepias acida, bot.

induvrata n. cérémonie lunaire, esp. de jeûne réglé sur le cours de la Lune.

induçêkara m. Çiva, qui a la Lune pour couronne.

इन्दूर​ indûra m. rat.

इन्द्र​ indra m. (ind) le Roi des cieux, Indra, maître du swarga ou paradis, régent de l’orient, un des 12 âdityas. ‖ Une des divisions ou yôgas du plan de l’écliptique, astr. ‖ Le maître intérieur, l’âme, la conscience. ‖ Echites antidysenterica, et autres plantes. ‖ Une des 9 divisions du Jambudwîpa.