Page:Burnouf - Dictionnaire classique sanscrit-français.djvu/775

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
उस्​ us
​त​ ta
— 763 —

ima (i, ma ; ou ma avec i de liaison) a. et s. n. tyagima (tyaj́) abandonné, talima n. sol préparé pour une construction. Cf. ma.

iman (i, man ; ou man avec i de liaison) s. m. exprimant état ou qualité : gariman m. (guru) pesanteur, xêpiman (xip) rapidité.

iya (ya, avec i euphonique) s. m. et n. [f. iyâ] : xêtriya m. n. (xêtra) prairie ; ćintiyâ f. (ćint) réflexion.

ira (ra, avec i euphonique) : agira m. (ag) marcheur.

ila (la, avec i euphonique) a. et s. m. [f. ilâ] kalila (kal) mêlé, ḱânila (ḱan) m. faiseur de trous, gatilâ f. (gala) départ.

ilya (ila, ya).

ivas (vas) ppf.

iśťa sfx. du superlatif.

iśṇu) isnutâ (snu, avec i euph.)

इस् is s. n. dyôtis (dyut) éclat ; || adv. vahis (vah) sans.

iska (is, ka) m. mastiska (masta tête) cerveau.

isra (is, ra) n, tamisra (tamas) obscurité.

î (f. de i) uc̣î (vac̣) désir. [Qqf. î est simplement allongé de i].

îka (î, ka) kaṇîka (kaṇa) petit.

îkin (îka, in) nâlîkinî f. (nâlîka) réunion de fleurs de lotus.

îta (i, ta) nandîta m. (nandi) homme chauve.

îna (î, na) a. grâmîna (grâma) de village, kulîna (kula) de bonne famille.

îya (î ; ya) j́âtîya (jâti) générique.

îyaka (îya, ka) a.

îyatâ (îya, tâ) f. abstrait de l’a. îya, répond au fr. ité.

îyas sfx. du comparatif.

îra (î, ra) kândira a. (kânda) armé de flèches.

îśa (î, sa) târîśa m. (târâ) le ciel étoilé. ‖ Au f. iśâ : manisâ l’intelligence (man).

îśin (îśa ou îśâ, in) manîêin doué d’intelligence.

u forme des s. m. et f. ańc̣u (ańc̣) morceau, iśu m. f. () flèche.

uka (u, ka) a. gâmuka (gam) qui va, kâmuka (kam) désireux.

uṇa (euph. pour una : u, na) a. dâruṇa (dṝ) horrible.

uťa (u, ťa) j́aruťa n. (j́ṝ) maigreur.

ura (u, ra) a. ćatura (ćat) rusé, niśťִִura (ni, sťִִa) solide, fixe.

ulu ; ulîya ; ulêra ; (u, la, u ; u, la, iya ; etc.) taṇḍulu f. riz vanné.

उस् us (euph. ) ćaxus n. (ćax) œil, j́anus (j́an) production. ‖ Pour vas : mîlhuś (pour mîḍ́was de mih) a. pluvieux.

uśa (uś, a) a. kaluśa (kal) mêlé, confondu.

uśya (uśa, ya) n. væduśya (vidwas, de vid) le savoir.

((interligne|0.5em}} û (f. de u) exprime souvent l’action considérée abstraitement : karśû, (kṛś) l’agriculture.

ûka (û, ka) s. m. et f. jâgarûka m. (jâgṛ) y eiWcur, j́alûkâ f. (j́alu) chauve-souris.

ûla (û, la) s. m. kuc̣ûla (kuça) feu de paille.

((interligne|0.5em}} êṇu pour ênu (guna de ina, u) karêṇu m. f. (karin) éléphant.

êya (guna de iya) a. formant les patronymiques ou exprimant l’origine : kâpêya (kapi) de singe, kᴔlêya (kula) de bonne famille ; ‖ par ext, il exprime la possibilité : gaṇêya (gana) qui peut être compté.

êra (guna de ira) dançêra a. (danc) qui mord.

êruka (êra, uka : ganêrukâ f. entremetteuse, gaygêrukî f. esp. de sainfoin.

êla (guna de ila) s. kramêla m. (kram) chameau. Cf. êra.

êlima (êla, ima) a. pacêlima (pac) fait pour cuire.

êluka (êla, uka) m. pacêluka (pac) cuisinier. Cf. êruka.

((interligne|0.5em}} ôla (guna de ula) m. gadôla (gadu) bouchée. ôli (ôla, i) f, pindôli (pinda) restes d’un repas.

क​ ka a. et s. kalka (kal) sale, kîlaka m. (kîla) poteau.

ku (ka, u) dans le sfx. âku.

[ ga, gu (gam, u) qui va].

ca, dans cana (ca,na) et dans cit (ca, it) : kadâcana, katicit.

ṭa, ṭi, ṭu, na, euph. pour ta, ti, tu, na.

त् t [en composition] karmakrt, prasênajit, (kr, ji).

ta sfx. du participe passé, lequel peut être pris adjectivement et substantivement. tatd (ta, ta) s. f. abstrait du précédent : viçislatâ (viçista) distinction, état d’une chose distincte.

tana (ta, na) a. [indiquant ordint. le temps] : pragêtana (pragê) matinal, dôsâtana (dosa) nocturne.

tama (ta, ma) sfx. du superlatif.

tara (la, ra ; ou de tf) sfx. du comp.

taya (ta, ya) a. et s. n. tritaya (tri) troisième, dwitaya n. (dwi) paire, couple.

tavya (tu, ya) a. panitavya (pan) vendable, davitavya (Bû) futur.

tavyalâ (tavya, ta) f. abstrait du précé-