Page:Burnouf - Dictionnaire classique sanscrit-français.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
i
i
— 86 —

âhârasamb́ava m. (sam-b́û) l’essence des aliments : chyle, sérum, lymphe, etc.

âhârya a. accessoire, adventice ; artificiel. — S. m. mise en scène, décors, t. de théâtre.

âhâryaçâbâ f. beauté artificielle.

आहाव âhâva m. (hwê) appel. ‖ Provocation ; bataille ; guerre. — Abreuvoir autour duquel on appelle les troupeaux.

âhika m. (ahi) le nœud descendant. ‖ Surnom du grammairien Pânini.

âhita pp. de âdaďâmi, placé, disposé. ‖ Appliqué, attentif.

âhitalaxaṇa a. qui a les marques favorables.

âhitâgni a. (agni) qui a disposé et conservé le feu sacré.

आहितुण्डिक âhituṇḍika m. (ahi, tuṇḍ) dompteur de serpents.

आहुत âhuta n. (hu) sacrifice, offrande : consistant surtout à donner la nourriture à tous les êtres animés.

आहुति âhuti f. (hu) offertoire, offrande, vd.

आहुस् âhus 3p. pl. p. de ah.

आहूति âhûti f. (hwê) appel.

आहूय âhûya gér. de âhwayê (hwê). Après la provocation.

आहेएय âhêya a. (ahi) de serpent, relatif au serpent.

आहो âhô indéc. ou bien est-ce ? ou bien est-ce que ?

âhôpuruśika f. (puruśa) vanterie d’un homme qui dit toujours âhô.

âhôswit indéc. comme âhô.

आक्निक âknika a. (ahan) du jour ; de chaque jour. — S. n. occupation quotidienne ; lecture pour chaque jour ; division d’un livre en leçons quotidiennes ; aliment du jour, pain quotidien.

आह्लादयामि âhlâdayâmi c. (hlâd) réjouir. ‖ Au moy. se réjouir.

आह्वय âhwaya n. (hwê) convocation ; appellation ; nom.

âhwayâmi 1, appeler ; convoquer. ‖ Provoquer ; défier. — Moy. âhwayê.

âhwa f. comme âhwaya.

âhwâna n. appel ; convocation ; invitation ; ‖ appellation, nom. ‖ Sommation ; défi.

âhwayayâmi c. faire appeler.

आंहिषि âńhiśi a 1, moy. de ańh.


I


i 3e lettre de l’alphabet, répondant à l’i bref.

* i. êmi 2. M§ 117 ; imp. ayâni, ihi ; impf. âyam, æs ; p. iyâya, iyayiťa et iyêťa ; f2. êśyâmi ; pas d’aoriste ; ppr. yat ; ppf. îyivas ; pp. ita. — Ps. îyê ; impf. êyê ; f1. êtâsmi et âyitâsmi ; f2. êśyê et âyiśyê ; pas d’aoriste ; pf. itya. Ce passif s’emploie surtout à la 3p. dans un sens impersonnel. Les composés du verbe i présentent en outre quelques formes rares que l’on trouvera à leur place. — Aller. ǁ Aller à : puram à la ville. ǁ Commencer : dyûtam un jeu. ǁ Parvenir à, obtenir, participer à : sidďim à un succès, réussir. ǁ Revenir à, ac. ǁ Se coucher, en parlant d’un astre. ǁ Venir : indra ihi Viens, Indra, Vd. — Ps. être l’objet d’une démarche, être prié, être sollicité : îyatê vasûnâm on lui demande les biens, Vd. — Moy. demander : rudram îmahê vasûni nous demandons les biens à Rudra, Vd. On voit aussi dans le Vêda le d. et le l. de la chose et le g. de la personne. ǁ Prier, implorer, invoquer. Vd. ǁ Gr. εἶμι (ι) ἴμεν (eimi (i) imen),