Page:Busch - Découvertes d’un bibliophile.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



AVANT-PROPOS.



La première édition de ces lettres n’avait été tirée qu’à très-petit nombre : je voulais donner un avertissement salutaire, mais sans faire de bruit, sans provoquer de scandale.

Puisque les personnes, auxquelles il était principalement destiné, n’ont pas voulu en profiter, c’est à des lecteurs plus nombreux que je l’adresse : ils jugeront si des livres importés de l’étranger et renfermant une confusion perpétuelle de toutes les notions du bien et du mal, du juste et de l’injuste, enseignant des principes