Page:Butin - Le Corset.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

— 59 —

Influence du Corset sur l'appareil circulatoire.

Le cœur est moins sensible à l'action du corset que le poumon. Quand le corset est placé, les battements s'accélèrent pendant les premiers instants de la constriction, puis ne tardent pas à s'apaiser ; si le corset n'est pas trop serré, il ne se passe rien d'anormal. C'est ce qu'a constaté Dechambre sur des jeunes filles de 17 à 20 ans, bien portantes et d'une constitution robuste. Mais, il en est. autrement lorsque le corset est trop serré. Alors, par la gêne de la circulation veineuse résultant de cette constriction exagérée, le cœur gauche doit faire des efforts anormaux, la dilatation cardiaque peut en résulter. Si le cœur est déjà hypertrophié, le corset vient aggraver la situation.

Œlsner a noté que « le corset gêne la circulation abdominale et celle des membres inférieurs, par suite de la pression du foie sur la veine cave inférieure il produit la compression du cœur; d'où, gêne de la circulation des membres supérieurs, de la tête et du cœur; congestion du visage; epistaxis. »