Page:C34 - Émeutes de Québec de 1918 - Témoignage de Xavier Blouin, constable de la Police municipale BAnQ Québec E17S10D1661-918.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ou des émeutiers qui étaient là, parce que personne ne me l’avait dit.

Q. D’après leurs agissements ?

R. D’après leurs agissements, il y avait plus de curieux que d’émeutiers, parce que les émeutiers, c’était des petits garçons en petits pantalons que j’ai vu ramasser de la glace pour tirer sur les soldats.

Q. Était-ce vraiment des petits garçons ou était-ce des gens déguisés ?

R. Je ne sais pas.

Q. Maintenant sur la place, est-ce que la lumière s’est éteinte ?

R. Le temps que les civils sont arrivés au coin de la rue Bagot et Deme s, il y avait une lumière là. Là les civils ont pigné la corde et ils ont tiré la corde et la lumière est descendue et elle s’est éteinte.

Q. Qui est-ce qui l’a ralumée ?

R. C’est moi.

Q. À ce moment là que faisaient les soldats ?

R. Ils étaient après se mettre en fall in pour s’en aller.

Q. C’était avant que les coups aient été tirés ?

R. Non.

Q. Après ?

R. Après.

Q. Après que les coups aient été tirés ?

R. Oui.

Q. Par les soldats et par les civils ?

R. Oui. M. Tremblay était blessé et l’ambulance arrivait. J’ai allumé la lumière moi pour faire