Page:Calderón - Théâtre, trad. Hinard, tome II.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

LE PIRE N’EST PAS TOUJOURS CERTAIN.

PERSONNAGES
don carlos, galans.
don juan roca, galans.
don diègue centellas, galans.
don pèdre de lara, vieillard.
fabio, valet.
ginès, valet.
doña léonor, dame.
doña béatrix, dame.
inès, suivante.


La scène se passe à Valence.



JOURNÉE PREMIÈRE.


Scène I.

Une chambre dans une hôtellerie.
Entrent DON CARLOS et FABIO.
don carlos.

As-tu remis ma lettre ?

fabio.

Oui, seigneur ; il a paru enchanté, et m’a dit qu’il venait à l’instant vous trouver à votre hôtellerie.

don carlos.

Et Léonor, est-elle levée ?

fabio.

Elle n’a point encore ouvert son appartement.

don carlos.

Eh bien ! frappe à sa porte ; je veux lui faire part de ce que j’ai imaginé pour assurer sa vie et son honneur, — moins encore à cause d’elle que parce que je me le dois à moi-même. — Appelle-la donc ; il est temps qu’elle s’éveille.


Entre LÉONOR.
léonor.

Oui, don Carlos, si je dormais vous pourriez parler ainsi ; mais, hélas ! une femme infortunée qui éprouve comme moi les rigueurs d’un destin ennemi, et qui en souffre à chaque instant, ne peut en donner aucun au repos. Que me voulez-vous ?

don carlos.

Je désire vous informer des moyens que mon affection veut