Page:Calloch - A Genoux.djvu/115

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



À GENOUX,
POUR MA PAUVRE ÂME.

« Sustinuit anima mea in verbo ejus ; speravit anima mea in Domino…

Quia apud Dominum misericordia, et copiosa apud eum redeptio. »

(Ps. 129, 5, 7.)