Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


marchandises la moitié de sa rente, & emploiera peut-être l’autre pour la subsistance de sa Famille, en d’autres denrées & marchandises du crû de Pologne : or la moitié de sa rente, dans notre supposition, répond à la sixieme partie du produit de sa terre, & cette sixieme partie sera emportée par les Hollandois, auxquels les Fermiers Polonois la donneront en blé, laines, chanvres & autres denrées : voilà donc une sixieme partie de la terre de Pologne qu’on ôte aux Habitans, sans comprendre la nourriture des Chevaux de voiture, de carrosse & de parade, qu’on entretient en Pologne, par la façon de vivre que les Seigneurs y suivent ; & de plus, si sur les deux tiers du produit des terres qu’on attribue aux Fermiers, ceuxci, à l’exemple de leurs Maîtres, consument des Manufactures étrangeres, qu’ils