Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui donne tous les jours, une valeur à la dentelle, au linge, aux draps fins, au cuivre, & autres métaux. Les Hommes, à parler absolument, pourroient subsister sans tout cela. Mais il n’en faut pas conclure que toutes ces choses n’aient qu’une valeur imaginaire. Elles en ont une, à proportion de la terre & du travail qui entrent dans leur production. L’or & l’argent, comme les autres marchandises & comme les denrées, ne peuvent être tirés qu’avec des frais proportionnés à la valeur qu’on leur donne à-peu-près ; & quelque chose que les Hommes produisent par leur travail, il faut que ce travail fournisse leur entretien. C’est le grand principe qu’on entend tous les jours de la bouche même des petites Gens qui n’entrent point dans