Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/287

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’entretien d’un tel Manufacturier est d’une petite valeur à proportion de celle des sommes qu’il emprunte dans son commerce, ou des matériaux qu’on lui confie ; & par conséquent les Prêteurs ne courent pas un grand risque de perdre leur capital, s’il est honnête homme & industrieux : mais comme il est très possible qu’il ne le soit pas, les Préteurs exigeront toujours de lui un profit ou interêt de vingt à trente pour cent de la valeur du prêt : encore n’y aura-s’il que ceux qui en ont bonne opinion qui s’y fieront. On peut faire les mêmes inductions par rapport à tous les Maîtres, Artisans, Manufacturiers & autres Entrepreneurs dans l’État, qui conduisent des entreprises dont le fond excede considérablement la valeur de leur entretien annuel.

Mais si un Porteur d’eau à