Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/295

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jours par des Sages qui n’étoient guere au fait du commerce, & toujours inutilement.

Il paroît par ces exemples & par ces inductions, qu’il y a dans un État plusieurs classes & allées d’interêts ou de profit ; que dans les plus basses classes, l’interêt est toujours le plus fort à proportion du plus grand risque ; & qu’il diminue de classe en classe jusqu’à la plus haute qui est celle des Négocians riches & réputés solvables. L’intérêt qu’on stipule dans cette classe, est celui qu’on appelle le prix courant de l’interêt dans l’État, & il ne differe guere de l’interêt qu’on stipule sur l’hypotheque des terres. On aime autant le billet d’un Négociant solvable & solide, au moins pour un court terme, qu’une action sur une terre ; parceque la possibilité d’un procès ou d’une contestation au sujet de celle-ci, com-