Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/366

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lement de pareils fonds &c. Les changes ne manquent pas de varier avec toutes ces causes accidentelles, & de suivre la regle du transport d’argent dont on a besoin ; & dans la considération de la balance du commerce, on ne sépare pas, & même on auroit de la peine à en séparer ces sortes d’articles ; ils influent bien sûrement sur l’augmentation & la diminution de l’argent effectif d’un État, & de ses forces & puissances comparatives.

Mon sujet ne me permet pas de m’étendre sur les effets de ces causes accidentelles, je me bornerai toujours aux vues simples de commerce, de peur d’embarrasser mon sujet, qui ne l’est que trop par la multiplicité des faits qui s’y présentent.

Les changes haussent plus ou moins au dessus du pair à proportion des grands ou petits frais, & risques du transport d’argent,