Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/373

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plus beau que celui qu’on tire d’autres Mines. Celui du Japon & de Suede est plus beau que celui d’Angleterre. Celui d’Espagne étoit du tems des Romains, plus beau que celui de l’Ile de Chypre. Au lieu que l’or & l’argent, de quelque Mine qu’on les tire, sont toujours de la même perfection, lorsqu’on les a rafinés.

La valeur du cuivre, comme de tout autres choses, est proportionnée à la terre & au travail qui entrent dans sa production. Outre les usages ordinaires auxquels on l’emploie, comme pour des pots, des vases, de la batterie de cuisine, des serrures, &c., on s’en sert presque dans tous les États pour monnoie, dans le troc du menu. En Suede on s’en sert souvent même dans les gros paiemens lorsque l’argent y est rare. Pendant les cinq premiers siecles de Ro-