Page:Capelle - La Clé du caveau, 1811.djvu/461

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


TABLEAU DES DIFFÉRENS AIRS

Sur lesquels on peut chanter une même chanson.

Ce Tableau sera principalement utile aux personnes qui ne savent point la musique, et qui ne connaissent qu’un petit nombre d’airs : elles pourront par ce moyen substituer aux airs qu’elles ne sauront point, ceux qui se sont gravés dans leur mémoire. J’ai placé pour cet effet, en tête de chaque genre de coupe, un couplet qui peut être chanté sur tous les airs qui en dépendent.

On conçoit facilement que l’air indiqué par l’Auteur au commencement d’une chanson, est celui que l’on doit chanter de préférence ; et que l’on n’y doit substituer que ceux dont le mouvement paraît être le même. Ce serait ridicule, par exemple, de chanter sur un air de romance une chanson de table ou un vaudeville, comme il le serait de donner à une romance ou à une chanson anacréontique un air de chanson de table. Le goût et l’oreille doivent seuls guider le chanteur dans cette circonstance.