Page:Capelle - La Clé du caveau, 1811.djvu/463

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


N°. 1.

Airs de 11 vers de 7 syllabes, les rimes placées ainsi qu’il suit :

Si quelqu’auteur, en secret,
Demandait au Vaudeville
Quel est en France l’asile
Qu’il préfère, il répondrait :
« Fils de la Gaîté, je brille
» Aux lieux où l’esprit pétille ;
» Les plaisirs sont ma famille,
» Ainsi que l’a dit Boileau ;
» L’univers est mon empire :
» Partout où l’on aime à rire
» Je retrouve mou berceau.

Timbres des airs :

Une fille est un oiseau (de On ne s’avise jamais de tout).

Un lien triste et bourgeois (d’Amour et Mystère),

ou Traitant l’Amour sans pitié (de Voltaire chez Ninon).

Vers le temple de l’Hymen (d’Amour et Mystère).

N°. 2.

De 10 vers de différentes mesures, ainsi qu’il suit :

En voyant les rochers fameux
Qu’on cite dans l’histoire,
Toujours quelqu’accident fâcheux
S’offre à notre mémoire :