Page:Capelle - La Clé du caveau, 1811.djvu/474

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Airs dont les couplets sont sur le même rhythme que les précédens, mais dont le refrain leur est exclusivement consacré.

Je n’ai trouvé que des ingrats,

ou Consolez-vous avec les autres (de l’Histoire universelle).

Conservez bien la paix du cœur (dit Bouffe et le Tailleur).

Chacun avec moi l’avoûra (de Philippe et Georgette).

Je vous comprendrais toujours bien (de l’Opéra comique).

Ce jeune homme depuis deux ans,

ou Et c’est toujours la même chose (de Marcelin).

Prenons d’abord l’air bien méchant (d’Adolphe et Clara).

C’est un agréable jardin (du Locataire).

N°. 7.

De 8 vers de 8 syllabes, en commençant par une rime féminine, les 6e. et 7e. masculines, ainsi qu’il suit :

J’étais gissant à cette place,
Où je tremblais de tout mon cœur.
Pour cette fois je te fais grâce,
M’a dit l’ours, calme ta frayeur ;
Puis va-t-en dire à ton confrère
Qu’un fol espoir trompe toujours,
Et ne vendez la peau de l’ours
Qu’après l’avoir couché par terre.