Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/117

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jamais : ton Pere étoit fermier du mien ; ainsi je ne prendrai rien de toi ; c’est-là un honnête-homme, cela, par exemple.


Dame JAQUELINE.

Oui, voilà comme il se ruine.


GROS-PIERRE.

Oh ! que non ; est-ce qu’il n’a pas une bonne ferme auprès de chez nous ?


Dame JAQUELINE.

Oui ; mais cela n’empêche pas que tout travail ne mérite salaire. Pourquoi ne posez-vous pas là votre paquet, au lieu de le garder sur votre épaule ?


GROS-PIERRE.

Cela n’est pas lourd.


Dame JAQUELINE.

Qu’est-ce que c’est donc ?


GROS-PIERRE.

Ce n’est rien.


Dame JAQUELINE.

Je crois que c’est un lievre ; car je vois des pattes qui passent.


GROS-PIERRE.

Des pattes ?