Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/116

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GROS-PIERRE.

Ah ! Dame ! écoutez donc, on n’est pas toujours de même ; il faut aller comme le temps. Eh bien ! dites-moi un peu ; est ce que Monsieur l’Avocat n’est pas ici ? j’ons affaire à lui, & je ne venons que pour ça.


Dame JAQUELINE.

Il est allé faire un tour ; il reviendra bientôt, attendez-le.


GROS-PIERRE.

Pardi ! il faut bien que je l’attende.


Dame JAQUELINE.

Est ce que vous avez un procès ?


GROS-PIERRE.

Oh ! non ; mais j’ons envie de le consulter, pour en avoir un ; c’est un si brave-homme, que j’ons confiance en lui, voyez-vous.


Dame JAQUELINE.

Vous l’aimez, parce qu’il ne vous prend pas d’argent, quand vous le consultez.


GROS-PIERRE.

Oh ! c’est bien vrai. Je l’y en ont offert pourtant une fois ; mais il n’a pas voulu : il m’a dit, comme ça, allons, Gros-Pierre, je ne veux point de ton argent, ne m’en parle