Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/130

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Dame JAQUELINE.

Assurément.


M. DUBUT.

Je ne l’ai pas vu.


Dame JAQUELINE.

Je le crois bien, & puis ce coquin-là se moque de vous, après cela.


M. DUBUT.

Je ne lui donne rien du mien.


Dame JAQUELINE.

Et votre peine ! votre science !… J’ai plus de regrets à ce lievre-là… où est-il allé, Gros-Pierre ?


M. DUBUT.

Il est allé, aux trois-Rois, retrouver un de ses amis.


Dame JAQUELINE.

Il y sera peut-être encore. Je veux absolument avoir le lievre, ou je ne demeurerai plus avec vous.


M. DUBUT.

Quoi ! vous voudriez me quitter, depuis vingt-cinq ans que nous sommes ensemble ?


Dame JAQUELINE.

Qu’est-ce que j’y ai gagné ? Faites-vous la