Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/162

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DEGRANTIER.

Vous direz à Madame de Franville, que je ne lui écris pas ; mais que j’aurai l’honneur de la voir, ce soir.


DUBOIS.

Monsieur, je n’y manquerai pas.


M. DUPONT.

Monsieur, c’est fini. (Il donne les Bons à M. Degrantier.)


M. DEGRANTIER, donnant les Bons à Dubois & Lafond.

Tenez, Messieurs. Ah ! ça ! j’espere que vous vous comporterez bien.


DUBOIS.

Ah ! Monsieur, vous pouvez en être bien sûr.


M. DEGRANTIER.

Allons, je suis charmé de vous avoir fait plaisir.


DUBOIS.

Nous vous avons bien de l’obligation, & nous ne l’oublierons jamais.


M. DEGRANTIER.

C’est très-bien. Adieu, adieu.