Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/175

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DE S. HILAIRE

Allons, Monsieur, nous verrons. Il met deux écus sur le Bureau de M. Galand.


M. GALAND.

Monsieur, qu’est-ce que vous faites donc ?


M. DE S. HILAIRE

Il faut bien que je vous paye votre consultation.


M. GALAND.

Monsieur, vous vous mocquez de moi.


M. DE S. HILAIRE

Vous n’êtes pas obligé de donner votre tems & votre science pour rien, je suivrai donc votre conseil, j’attendrai deux jours ; mais après cela je ne balancerai plus. Adieu, Monsieur Galand, en vous remerciant.


M. GALAND.

Monsieur…


M. DE S. HILAIRE

Rentrez donc.


M. GALAND.

Monsieur, je vous verrai aller. Ils sortent.