Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avoir tout ce que nous venons de vous nommer ?


M. POINT-DU-TOUT.

Point du tout, je n’en ai que faire ; il n’y a rien de si difficile à réunir. D’abord que j’ai cela, cela & cela, je suis sûr d’avoir un Opéra toute la vie, & un Opéra excellent.


M. SANGLIER.

Vous conviendrez pourtant qu’il ne faut rien épargner pour avoir un Opéra.


M. POINT-DU-TOUT.

Point du tout, la dépense n’est pas nécessaire. On aime l’Opéra, à Paris ; & quel qu’il soit, je suis sûr avec cela, cela & cela, qu’il y aura toujours du monde.


M. PILLIER.

Je vous entends, à présent.


M. POINT-DU-TOUT.

Je ne le comprends pas, moi.


M. PILLIER.

Il n’y a pourtant rien de si aisé. Monsieur veut dire que les petites Loges soutiendront toujours l’Opéra.


M. POINT-DU-TOUT.

Point du tout, je n’ai que faire des petites