Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/198

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Loges ; il n’y en auroit pas, qu’avec cela, cela & cela, je ne m’embarrasse de rien.


M. SANGLIER.

Oui, oui, Monsieur, vous avez raison, cela est clair à présent.


M. PILLIER, rêvant.

Je ne devine pas.


M. SANGLIER.

Comment ! vous ne voyez pas que Monsieur veut dire que le monde attire le monde, & que l’habitude d’aller à l’Opéra y fera toujours aller ?


M. POINT-DU-TOUT.

Point du tout, ce n’est point l’habitude qui y fera venir ; mais j’attirerai toujours tout Paris, avec cela, cela & cela.


M. PILLIER.

Ah ! oui, oui.


M. SANGLIER.

Comment ?


M. PILLIER.

Avec les Actrices, les Danseuses.


M. POINT-DU-TOUT.

Point du tout. Les Actrices, les Danseuses ne me font rien. Je ne veux pas autre chose que ce que je vous dis ; cela, cela & cela.