Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/216

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Le COMTE.

Ce n’est pas à moi que l’on fait croire ces choses-là. Adieu, adieu.


Le VICOMTE.

En vérité, Comte, je peux vous désabuser. Revenez.


Le COMTE.

Oui, je reviens ; mais c’est pour vous dire que vous êtes un étourdi. Il falloit me mettre dans votre confidence, pour m’empêcher de dévoiler votre secret ; cela eût été même très-adroit & bien plus neuf, que ce que vous avez voulu me faire croire, quand je vous ai trouvé aux genoux de Madame. (Il sort.)


----

Scène IV.

La COMTESSE, Le VICOMTE.



Le VICOMTE à la Comtesse qui veut rentrer chez elle.

Madame, que faites-vous ?


La COMTESSE.

Non, Monsieur, ne me retenez pas, ou craignez mon indignation.