Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’ÉTRANGER,

PROVERBE.

Scène premiere.


M. TROTBERG, M. DUBREUIL, pere.



M. DUBREUIL, pere.

Monsieur, voilà votre appartement.


M. TROTBERG.

Appartement ?


M. DUBREUIL, pere.

Oui, votre logement.


M. TROTBERG.

Ah, logement, c’est appartement ; je comprends fort bon. Il est fort joli.


M. DUBREUIL, pere.

Monsieur, je voudrois que vous vous trouvassiez bien chez moi, je vous ai tant d’obli-