Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/109

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
104

est remplacé par le Général Franchet d’Esperey. —

Les Buls canonnent à quelques cent mètres du cantonnement de Porodin, çà c’est nouveau. —

J’ai reçu aujourd’hui 1 lettre de Papa, et comme dans celle de Madame Baronnet, j’y trouve sinon un peu de pessimisme du moins du découragement ; et cela m’ennuie bien de voir mes Parents et mes Amis penser ainsi, cela rend malheureux. —

J’ai fait faire ici un barrage dans le ruisseau, pour pouvoir avoir une espèce de piscine, ce soir on a déjà pu avoir 0,40 d’eau, je me suis baigné, cela fait du bien. —

Le temps est toujours très très chaud, les cigales chantent toute la journée, voici le plein été. —


21 Juin 1918. — Plus cela va plus on cause de permission, et je crois à mon départ prochain, comme je n’y ai encore jamais cru ! Je me suis fixé une date de départ — le 20 Juillet, et il m’étonnerait fort que je me trompe de beaucoup. —

Les évènements d’Italie ont retardé le courrier ces deux jours xxxxxxx je n’ai eu des lettres que ce soir.


Il fait toujours très chaud, cependant, il souffle un vent