Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


jour. À peine est-il arrivé à Vitry, que le conducteur, l’équipage, le grain, tout est confisqué. Hauwel fut remis en liberté le lendemain. Durant trois jours il insiste pour qu’on lui rende son attelage ; il est débrouillard, a du sang froid, ⁁il ramène son chariot.

Le magasin de Mme Fontaine est tres bien situé. Il est éclairé par de larges baies qui donnent vue sur toute la Place et sur la rue de St Leger. Les allemands transforment ce lazarett en salle de lecture.

Il arrive un docteur d’un grade supérieur. Il supplante Mr Boots. Nous sommes sous les ordres du commandant Hartmann. Il installe son bureau dans la salle maison de Ryckelynck, il ⁁en occupe toute la maison propriété, y compris la cuisine, ne laissant à Ryckelynck que deux petites chambres qu’il partage avec son beau-père et une jeune pupille. Ce docteur agit de la même façon avec Mme Wedeux qu’il relègue dans deux chambres avec son bébé et ses parents.

C’est là que ces personnes vont vivre,