Page:Castets - La Chanson des quatre fils Aymon, 1909.djvu/546

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
518
les quatre fils aymon

Li Danois me requiert que je passe le biés,
M 212Et il m’i atendra sor son corant destrier ;
A moi se combatra au fer et à l’acier,
Dont me donra le pris des barons chevalier.
8035Mais Guichars ne me laise, ne Aallars li fier. »
« Sire, ce dist Maugis, une rien bien sacies.
Guichars ameroit miels juene dame à baisier
K’il ne feroit joster [encontre] chevalier.[1]
Par saint Denis de France, vos passeres le biés.
8040Desi au tref le roi mar laiseres Ogier.
Se li Danois m’escape, molt en serai iriés. »
Qant Aallars l’entent, molt en est aïriés,
Et dist : « Cosins Maugis, ne nos contralies.
Vos estes de ma jeste, fils mon oncle le fier,
8045Et Ogiers li Dano[i]s, fils m’antain, par man cief.[2]
Mais par icel apostre ke l’on à Rome quiert,
Il n’a en tote France si vallant chevalier
Que s’il pase Dordone por asalir Ogier,
C’a mon tre[n]çant espiel ja ne li voise aidier,[3]
8050Fors sol Renaut mon frere, ke je n’os corocier.
Laissie[s] ester le conte, k’il nos a ja aidié. »[4]
« Danois, dist Aallars, ales à Deu del ciel.
Deu merci et la vostre, vos nos aves aidié. »
« Renaut, dist Aallars, laissies en pais Ogier.
8055Manbre vos de Richart ki ariere est laissiés,
Lassus en cele roce, dolere[u]s et plaiés.[5]
Ne sai se il est mors, car mal ert aeisiés. »
« Par ma foi, dist Renaus, bien fait à otroier. »

« Renaus, li fix Aymon, dist Ogiers li Danois,
8060Desconfis nos aves, vos et cil de Vauçois ;
Mais par icel segnor ki haut siet et loing voit,
Nos revendrons sor vos à si rices conrois,
Par le mien ensiant, que ja preu n’i aurois,[6]

  1. 8038 L contre un chevalier. B encontre. M à un bon.
  2. 8045 L Danos.
  3. 8049 L Car mon trecant.
  4. 8051 L Laissier.
  5. 8056 L dolerens. M doulereus.
  6. 8063 L mient