Page:Catalogue raisonné du Musée d’Archéologie et de Céramique.djvu/167

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 157 —

Trouvée en 1859 dans les fouilles nécessitées pour la construction de l’Hôtel-Dieu, & Rennes, et donnée par H. Philippe-Lavallée, contrôleur des hospices, à la Soc. arch. {Bull, des P.-V. de la Soe. arc., p. 22.) Ces statuettes de Vénus anadyomène étaient populaires dans l’ouest des Gaules, et l’on rencontre souvent ce modèle (De Caumont, Cours d’ant. mon., p. 219 ; atlas, pl. XXX, fig. 7). M. Duchàtellier en a trouvé dans le Finistère (De Caumont, Bull, mon., t. 22, p. 447). M. le docteur Toulmouche, Hist. arch. de Rennes, p. 300, en cite une trouvée ruelle Saint-Martin, dans la propriété de M. le prés. Jouaust, et dont il donne un dessin, pl. XVIII, fig. 2. C’est exactement la même. M. Ch. Lenormand en décrit dans le Cat. de la coll. Raifé, p. 135. Elle se trouve en Normandie (Congrès arch. de Lisieux en 1870, p. 56). Il en a été trouvé dans 1 le Bourbonnais par M. Tudot {Bull, mon., t. 23, p. 349). On en découvre aussi dans le Midi {Ann. de l’inst. des provinces, 1857, p. 227). 704. — Statuette d’uûe 1)éesse-Hére portant dans ses bras, sur son sein, deux petits enfants. Elle est assise dans un fauteuil tressé en nattes d’osier (la tôte manque). Trouvée en 1859 dans les fouilles exécutées pour la fondation de l’Hôteltlieu, à Rennes, et donnpe par M. Philippe-Lavallée, contrôleur des hospices, & la Soc. arch. {Bull, des P.-V. de la Soc. arch., p. 22.) 705. — Autre statuette de Déesse-Mère (la tôte manque). •Trouvée en 1853 à Port-Louis, par M. Audren de Kerdrel, qui en a fait hommage à la Soc. arch. {Bull, des P.-V. de la Soc. arch., p. 91.) 706. — Autre statuette de Déesse-Mére (la tôte et le dos manquent).

Trouvée à Corseul en 1856, et donnée par M. le docteur Toulmouche à la Soc. arch. (Bull, des P.-V. de la Soc. arch., p. 124. — Gaultier du Mottay, Rech. sur les voies rom., p. 82.)

Ces statuettes se rencontrent aussi souvent dans l’Ouest que celles de Vénus anadyomène décrites plus haut (De Caumont, Cours d’ant. mon., p. 220, pl. XXX, fig. 8). M. Duchàtellier en a trouvé dans le Finistère (De Caumont, Bull, mon., p. 447, 473). M. Toulmouche, Hist. arch. de Rennes, p. 299, en cite trouvées en même temps à Rennes que les Vénus, et il en donne un dessin exact, pl. XVIII, fig. 1 et 1 bis. M. Ch. Lenor-H. 0m015.