Page:Cennino Cennini - Traité de la peinture, 1858.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xxiii
DU CH. TAMBRONI

ment et par quel côté il faut brunir, sans oublier quel or est meilleur pour draperies sur les tableaux, celui pour les cadres, celui pour les petites frises et les ornements minutieux.

Jusqu’au chap. cxliii, on voit traité dans tous ses détails le grainage de for, Fépurement des contours de la figure, les draperies d’or, d’argent et de différentes couleurs. "Vient ensuite l’application sur mur des étains dorés, la manière de couvrir d’abord avec des couleurs à tempera et de revenir ou glacer avec des couleurs à l’huile ; et certainement ces passages qui se trouvent dans le chap. cxliii et suivants prouvent combien le comte Cicognara fut bien avisé de dire qu’il trouvait dans un tableau à lui appartenant différents genres de peinture.

Avec le même soin et le même amour, Cennino enseigne dans les six chapitres suivants à contrefaire le velours et les draperies sur mur, la soie sur les tableaux et toutes sortes de riches vêtements en bleu d’outremer, or ou pourpre. De là il démontre la peinture à tempera pour les chairs de toutes espèces, à imiter un homme mort ou blessé, toutes les variétés de barbes et de chevelures. Enfin, pour ne rien laisser dont il ne donne des préceptes, il parle de l’enluminure sur mur et sur tableau des eaux, fleuves et poissons.

La coutume de ces temps voulait qu’on enrichît les peintures d’ornements d’or pour lesquels il fallait des mordants. À cela, Cennino emploie trois chapitres sur la nature, l’emploi et l’encollage de ces mordants.

Enfin, en trois autres chapitres, il enseigne comment et quand il est nécessaire de vernir un tableau peint. Ici seulement il me semble avoir failli, ne nous ayant pas conservé la condition du vernis dont on faisait usage dans ce siècle, comme je l’ai noté à la marge du texte.

L’avantage à retirer du chap. clvii et des trois suivants n’est pas médiocre. Ils ont pour sujet la miniature, la dorure sur papier et dans les livres. Plusieurs personnes avaient jugé comme désespérée la découverte des moyens employés par les anciens pour