Page:Chézy - Anthologie érotique d’Amarou.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ANTHOLOGIE ÉROTIQUE
D’AMAROU.


I


L'amante passionnée.


Celui dont le nom seul prononcé près de moi excite sur tous mes membres un frémissement involontaire ; celui dont la vue enchanteresse produit aussitôt sur tout mon corps une sueur froide dont je le sens inondé !

Oh ! quand il arrivera, ce maître de ma vie !... quand, les bras jetés autour de mon cou, il me pressera amoureusement sur son cœur !... je ne le sens que trop, ce reste de fermeté dont je me glorifie encore sera détruit à l’instant.