Page:Chamfort - Œuvres complètes éd. Auguis t2.djvu/314

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE en A M FORT.

3o3

DIX-SEPTIEME TABLEAU.

La mort de M. de Lauiiay, gouverneur de la Bastille.

En présentant à nos lecteurs, dans le précédent tableau, le choix des principales circonstances qui accompagnèrent la prise de la Bastille, nous avons dû en écarter plusieurs, qui, sans être dé- nuées d’intérêt, eussent diminué l’impression des sentimens ou des idées que faisait naître cet évé- nement mémorable. Parmi les incidens, sinon tout-à-fait oubliés, au moins rappelés faiblement, est la mort du gouverneur, de ce Launay devenu, en un jour, si célèbre. Sa conduite pendant le siège, et même quelques jours auparavant, semble avoir participé de cet aveuglement fatal, com- mun dans ce moment à presque tous les agens du pouvoir arbitraire. Quoiqu’il eut pris pour la défense de sa forteresse les précautions d’une pru- dence ordinaire, il avait négligé de s’approvision- ner de vivres, au point que le danger d’une disette instante et inévitable, si le siège eût duré jusqu’au lendemain, fut un des motifs que les officiers de sa garnison lui présentèrent pour le déterminer à se rendre; négligence plus impardonnable que celle d’avoir oublié de se pourvoir d’un drapeau