Page:Chamfort - Œuvres complètes éd. Auguis t2.djvu/416

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


1)1-: CHAJVrFORT. L\0.}

n’avaient sur l’Italie qu’un vain titre de souve- raineté. Mais ce calios va s eclaircir : tout change par un de ces événemens inattendus, qui rend à l’histoire le droit d’intéresser ; mérite que celle d’Italie avait perdu depuis trop long-temps.

CHAPITRE DEUXIEME.

\n de J.-C. i()o5, airivée des Normands en Italie au retour d’iuie croisade. — Les Normands fondent la ville d’Averse auprès de Naples. — io35, Vont faire la guerre aux Sarrasins en Sicile. — S’emparent de la Pouille et fondent le royaume de Naples. — Les enfans de Tancrède de Hauteville se paitagent leurs conquêtes.— En 1 07 2, les Normands obtiennent du Pape l’investiture de la Sicile. - En I iSg, Naples est réuni à la Sicile. — Guillaunie-le-Bon, roi de Sicile, appelle la maison de Souabe pour lui succéder. — Cause delà gaerreet mallieurs de la Sicile, iigS. — Hemy, fils de Tancrède, meurt à Messine, détesté de ses peuples. — Le Pape est élu régent du royaume des deux Siciles. — Origine des préten- tions de la cour de Rome. — En 1198, Frédéric excommunié et déposé. — Frédéric meurt en i25o. — Mainfroy est nommé gou- verneur du royaume. — Conrad, héritier de Frédéric, chasse Mainfroy de ses états. — Conrad meiu-t, et laisse Conradin en bas âge, héritier de son royaume. — Mainfroy accepte la régence. — La reine fait répandre la nouvelle de la mort de Conradin. — Mainfroy est couronné eu i258. — Le pape Cléraent IV l’excom- munie, met le royaume de Naples en mterdif, et en offre la cou- ronne à tous les souverains de l’Europe. — Charles d’Anjou, frère de Saint-Louis, l’accepte. — II reçoit, en lafiS, l’investiture du pape. — Mainfroy est vaincu et tué en combattant, en 1 266. — Charles d’Anjou, maître de la Sicile.— Conradin paraît en Italie ; offre le combat à Charles d’Anjou, est vaincu et fait prisonnier