Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/487

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rope entière sera reconnaissante des mesures actives que S. A. voudra bien prendre pour assurer la conservation des temples, des palais, des tombeaux, et de tous les genres de monuments qui attestent encore la puissance et la grandeur de l’Égypte ancienne, et sont en même temps les plus beaux ornements de l’Égypte moderne.

Dans ce but désirable, S. A. pourrait ordonner :

1° Qu’on n’enlevât, sous aucun prétexte, aucune pierre ou brique, soit ornée de sculptures, soit non sculptée, dans les constructions et monuments antiques existant encore dans les lieux suivants, tant de l’Égypte que de la Nubie :

1° en Égypte,

San, sur le canal de Moez. — Basse-Égypte.
Bahbeït, près de Samannoud. — Basse-Égypte.
Ssa-el-Hagar. — Basse-Égypte.
Kasr-Kéroun, dans la province de Faïoum.
Cheïk-Abadé, pour le peu qui reste.
El-Arabah ou Madfouné, au-dessus de Girgé.
Kefth.
Kous,
Kourna et environs.
Médinet-Habou et environs.
Louqsor (El-Oqsour).
Karnac et environs.
Médamoud.