Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.

sels contenus dans les cendres du terreau, tandis qu’après avoir obtenu cinq pour cent en sels alcalins de l’extrait sec du terreau de gazon, à l’aide de l’eau bouillante, il a retiré du résidu insoluble, par d’autres procédés analytiques, une quantité de sels égale à la première.

À l’exception des principes salins et terreux que contient le terreau dans la proportion de cinq à sept pour cent, tous les autres principes sont destructibles en entier par l’action de l’air et de l’eau.

Les terreaux immergés sous l’eau, ou mis à l’abri du contact de l’air, ne se décomposent pas ; mais lorsqu’on les imbibe d’eau, et qu’ils sont en contact avec l’air atmosphérique ou le gaz oxigène, ce dernier se combine avec leur carbone, et produit un volume de gaz acide carbonique constamment égal au volume d’eau qui les humecte. Lorsque cette eau est suffisamment imprégnée d’acide carbonique, le volume de l’air enfermé sous cloche et en contact avec le terreau ne change plus.

Le carbone enlevé au terreau par l’oxigène n’est pas en proportion de la déperdition qui