Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/107

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
41
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.


ARTICLE II.


De la nature des sols.


La question que nous allons traiter est une des plus difficiles que nous présente l’agriculture ; mais comme elle en est peut-être la plus importante, nous devons y donner la plus grande attention, et y consacrer tous nos soins pour bien constater la différence et les propriétés des terres arables.

La terre est le support de presque tous les végétaux ; sa nature varie par-tout ; chaque genre de plantes en exige une particulière : l’étude des qualités d’un sol est sur-tout nécessaire lorsqu’il s’agit de s’éclairer sur la culture des végétaux, puisqu’ils y prennent leur principale nourriture, et qu’en outre leur accroissement dépend beaucoup des propriétés physiques de sa constitution.

Les sols arables, qui sont les seuls dont nous aions à parler, sont généralement composés de silice, de chaux, d’alumine, de magnésie, d’oxide de fer et de quelques substances salines.

Ces matières mélangées à différentes pro-