Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
77
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.

Substances animales,

Alumine,

Carbonate de chaux,

Silice.

Mais l’alumine et les sols où elle prédomine par ses caractères, ne sont pas ceux qui s’emparent de l’humidité de l’air avec le plus d’avantage ; ils retiennent l’eau avec trop de force et les végétaux souffrent de la sécheresse, comme s’ils étaient sur un fond de sable.

Les terres poreuses, légères, composées de justes proportions d’alumine, de sable, de carbonate de chaux, de silice et de débris végétaux et animaux, sont les plus propres à absorber l’humidité de l’air et à la conserver, pour la transmettre le plus régulièrement et le plus à propos à la plante.

L’expérience a conduit M. Davy à un résultat bien précieux pour la science agricole ; il a comparé l’énergie avec laquelle divers sols absorbent l’humidité atmosphérique, et il a constamment trouvé que les plus fertiles sont ceux qui jouissent de cette faculté au plus haut degré : de telle sorte qu’on peut estimer