Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/220

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
154
CHIMIE

biner avec elle ; sous ce rapport, elle détruit ou diminue sensiblement la propriété fermentescible de la plupart ; mais ces mêmes composés, exposés à l’action continue de l’air et de l’eau, s’altèrent néanmoins avec le temps ; la chaux passe à l’état de carbonate ; les matières animales ou végétales se décomposent peu-à-peu, et fournissent de nouveaux produits qui peuvent fournir des alimens à la plante : de sorte que la chaux présente dans ce cas deux grands avantages pour la nutrition, le premier, de disposer certains corps insolubles à former, par leur décomposition, des composés solubles dans l’eau ; le second, de prolonger l’action et la vertu nutritive des substances animales et végétales molles au-delà du terme qu’elles auraient si on ne les faisait pas entrer en combinaison avec la chaux.

On trouve un exemple bien frappant des faits que je viens d’énoncer dans quelques opérations qui se pratiquent dans les ateliers de l’industrie : lorsqu’on veut enlever à des sucs végétaux l’extractif et l’albumine qu’ils contiennent, on emploie un lait de chaux, qui se combine avec ces substances et les ramène à