Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
23
APPLIQUÉE À L’AGRICULTURE.

gaz oxigène est l’agent principal, il y a constamment dégagement de chaleur, parce qu’en général le gaz forme avec les substances combustibles des composés solides ou liquides, et il abandonne une portion du calorique qui le constituait à l’état de gaz.


Ces principes posés, nous pourrons expliquer aisément une partie des effets que produisent les variations de température sur la végétation.

Les changemens de température qu’éprouve l’atmosphère, dans le courant d’une année, sont tels, que quelques liquides passent alternativement à l’état, soit de vapeur, soit de solide, et que quelques corps solides deviennent liquides.

L’effet naturel de la chaleur est de dilater les corps, d’affaiblir la force de cohésion qui en unit les molécules, et de faciliter l’action de l’affinité chimique de la part des corps étrangers pour former de nouvelles combinaisons : ainsi la chaleur rend plus fluides les sucs de la plante ; elle facilite leur mouvement dans les cellules et les tuyaux capil-