Page:Chaptal - Rapport et projet de loi sur l’Instruction Publique.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


RAPPORT
ET PROJET DE LOI
SUR
L’INSTRUCTION PUBLIQUE.

Progrès de l’Instruction publique en France.

Les premiers temps de la monarchie ne présentent aucune trace d’éducation nationale.

Le clergé, seul dépositaire d’un petit nombre de connaissances, ne les transmettait qu’à ceux qu’il initiait dans ses mystères.

La noblesse, uniquement occupée du métier des armes, semblait dédaigner l’instruction. Son ignorance fut tellement prolongée, que, même du temps de Charlemagne, on trouvait peu de nobles qui sussent écrire.