Page:Charencey, Histoire de l'abbaye de la Trappe.pdf/5

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


INTRODUCTION




ORIGINES ET DÉVELOPPEMENTS
des
INSTITUTIONS MONASTIQUES




§ 1. — Avant l’ère chrétienne. — § 2. Depuis la naissance du Sauveur jusqu’à celle de saint Benoit. — § 3. Débuts de la réforme bénédictine. — § 4. Règles diverses contemporaines de celles de saint Benoît. — § 5. Progrès et triomphe de la règle de saint Benoit. — § 6. Réforme de Cluny. — § 7. Coup d’œil sur les principaux Ordres religieux non monastiques : chanoines réguliers, ordres militaires, ordres mendiants, clercs réguliers, congrégations charitables. - § 8. Fondation de l’Ordre de Cîteaux et examen de sa Charte. — § 9. Influence artistique de l’Ordre de Cîteaux. — § 10. Conclusion de l’introduction et plan du présent ouvrage.

Avant l’ère chrétienne.

Vos estis sal terræ.

À toutes les époques se sont rencontrées des âmes d’élite, avides de perfection religieuse, et désireuses de se consacrer à Dieu d’une façon spéciale.

L’ancienne Loi, ce « christianisme ébauché » suivant la parole d’un illustre prélat, vit naturellement éclore les premiers germes de la vie pénitente et monastique. Jacob, dans la fameuse prophétie où il révèle a ses fils les destinées du peuple choisi, qualifie Joseph de Nazaréen parmi ses frères, c’est-à-dire que le père de la race Juive le compare à ces hommes voués au Seigneur, parfois dés le sein maternel, qui devaient s’abstenir de vin, ne pas souffrir que leur chevelure subit l’insulte du fer, ni se souiller au contact d’un mort. On ne saurait donc reporter les débuts de l’institution du Nazaréat moins haut que l’époque patriarcale.

La plupart des commentateurs sont aujourd’hui d’accord pour voir dans l’histoire de la fille de Jephté, une preuve irréfragable que le célibat religieux se trouvait, dès le temps des Juges, pratiqué en Israël. Nous ne