Page:Charles de Brosses - Lettres familières écrites d’Italie - ed Poulet-Malassis 1858.djvu/251

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



même lieu, des miniatures excellentes de livres de plainchant, par Don Giulio Clovio (1), et de très-jolies arabesques sculptées en bas-reliefs sur les montants des portes.


Au sortir de là, on voit la fa^^ade bizarre de l’archevêché, en marbre blanc et noir, et la chapelle de l’hôpital, dans le fond de laquelle Conca, peintre vivant, a peint la Piscine probatique, d’une très-belle ordonnance.


Je saute par-dessus le reste des curiosités de la ville, de moindre valeur que ce que je vous ai dit, si ce n’est toutefois, dans le couvent des Dominicains, le terrain, entouré d’une grille, dans lequel jadis la bienheureuse sainte Catherine de Sienne souloit de se promener avec le petit Jésufi,puis lui faisoit l’amour, comme dit la Légende ; mais c’étoit pour une fin honnête, car, vous savez qu’il l’a épousée depuis. C’est la sainte qui a le plus de crédit dans le pays ; aussi lui a-t-on fait une belle chapelle, peinte par le chevalier Vanni et par le Sodoma. Ne me trompé-je pas en mettant ici deux personnes au lieu d’une ? Vanni pourroit bien être le même peintre qu’on a surnommé le Sodoma (2).


Le spectacle le plus singulier que nous ayons eu pendant notre séjour à Sienne, nous a été donné par le chevalier Perfetti, improvisateur de profession. Vous savez quels sont ces poètes qui se font un jeu de composer surle-champ un poème impromptu, sur un sujet quolibe’tique qu’on leur propose. Nous donnâmes au Perfetti l’aurore boréale. Il rêva, tête baissée, pendant un bon demi-quart d’heure, au son d’un clavecin qui préludoit à demi-jeu. Puis il se leva, commençant à déclamer doucement, strophe à strophe, en rimes octaves, toujours accompagné du clavecin qui frappoit des accords pendant la déclamation, et se remettoit à préluder pour ne pas laisser vides les intervalles au bout de chaque strophe. Elles se succédoient d’abord assez lentement. Peu à peu la verve du poète s’anima ; et à mesure qu’elle s’échauffoit, le son du clavecin se renforçoit aussi. Sur la fin, cet homme extra (J) Et Libérale da Verona, béuédictiii.


(2) Le morceau saillant du Sodoma est V Éianouissement de Sainte Catherine, fresque très-remarquable par le seutiment et la vigueur du coloris. Vanni, parfaitement distincl du Sodoma, est un peintre fécond, habile et médiocre.


♦ 10.