Page:Charnacé - Musique et Musiciens, vol2, 1874.djvu/282

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


bouche ; il est vrai qu on s’entendait de tous côtés pour la lui fermer [1].

Dans les temps plus récents, ces places de directeurs ont été occupées aussi par des artistes spécialement appelés à cet effet. Suivant le caprice de la direction supérieure, on fait venir de n’importe où un bon routinier ; et cela, pour redonner un peu d’activité à l’inertie des maîtres de chapelle du pays ! Ce sont ces gens-là qui montent un opéra en quinze jours, savent battre énergiquement la mesure et composer dans une partition étrangère des finales à effet, pour les cantatrices. La chapelle de la Cour à Dresde, a joui de ces avantages avec un de ses directeurs les plus célèbres.

Quelquefois aussi on cherche la véritable célébrité. On veut produire « des grandeurs musicales. » Les théâtres n’en ont pas à offrir, mais les académies de chant et les établissements de concerts en produisent environ tous les deux ou trois ans selon l’estimation des feuilletons des grands jour-

  1. Telle est, paraît-il. la critique musicale en Allemagne. M. Wagner aurait-il donc eu à s’en plaindre ?
    (Note du traducteur).