Page:Charrière - Trois femmes, 1798.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
67

supposons-la Françoise, et confions-la aux soins de ses deux jeunes compatriotes. Théobald y consentit, et nous voilà au logis d’Émilie.

Aux coups redoublés dont nous frappâmes la porte, Josephine sortit d’une cave où elle s’étoit enfermée. Sa grande frayeur fit bientôt place à une plus grande compassion. Ah ! mon bon Jèsus ! s’écria-t-elle, pauvre jeune Dame ! Est-elle morte ? Nous l’assurâmes que non, et que ses artères battoient. Eh bien ! portons-la sur mon lit, dit Josephine, et donnons-lui toutes sortes de secours.

Ces secours donnés avec tant de zèle, ne tarderent pas à produire un bon effet. La Dame ouvrit les yeux, et montrant sa surprise, elle s’efforça d’ex-